Logo Arnography

Pourquoi choisir un photographe culinaire dans l’Oise pour réaliser ses photos culinaires ?

Connaissez-vous la ville de Chantilly ? Rien que le nom de cette commune me fait saliver. En tant que photographe professionnel, j’ai l’immense privilège d’organiser plusieurs séances photos à l’hôtel Mercure de Chantilly. Au travers de ces expériences, laissez-moi vous raconter l’histoire passionnante du photographe culinaire. Deux métiers, aussi fascinants l’un que l’autre se sont rencontrés pour le plaisir de vos yeux. Le professionnel de la photo que je suis s’est mis au service d’un chef gastronome pour vous offrir des saveurs authentiques inspirées par la photo culinaire. Que vous teniez un restaurant, un bar ou un salon de thé dans l’Oise, le professionnel de la photo culinaire vous apporte tout son savoir-faire afin de donner envie à vos clients de savourer vos plats succulents. Il répond à vos besoins de communication visuelle dans le cadre de votre activité alimentaire. Sans plus tarder, je vais vous expliquer pourquoi il faut faire appel à un photographe professionnel et quelles sont mes techniques pour rester au plus près de la réalité de vos mets.

L’œil aguerri du photographe culinaire : le réalisme d’un génie qui donne envie

photographe entreprise val d'oise

Une lumière naturelle pour aiguiser l’appétit à Chantilly

Dans mon métier, la lumière est capitale. Elle est d’ailleurs l’une de mes matières premières. Pour apporter le plus de réalisme possible à mon cliché culinaire, je vais rechercher avant tout un maximum d’éclairage naturel. Si la séance se déroule à l’extérieur, je dois travailler en fonction de l’intensité du soleil et du mouvement des nuages. Si la séance se déroule à l’intérieur, je dois soit jouer avec la lumière naturelle de la pièce ou apporter moi-même des équipements techniques me permettant de reproduire cette étincelle.

Il faut savoir également que grâce à la luminosité, je joue avec les ombres. D’une part, elles créent de beaux contrastes, et d’autre part, elles favorisent le naturel de ma photo. En fonction de l’illumination, les couleurs de mon sujet ne seront pas les mêmes. Je dois donc impérativement trouver une lumière adéquate pour donner envie à vos clients.

Pour l’hôtel Mercure de Chantilly, j’ai effectué ma prestation sur place. À l’approche des fêtes de fin d’année, mon client m’avait demandé un shooting de leur nouvelle carte spéciale Noël. J’ai renouvelé cette expérience à plusieurs reprises dans le cadre de reportages culinaires. Il arrive également que mes clients viennent directement à mon studio photo à Boran-sur-Oise avec leurs produits pour une session.

photographe culinaire oise

Une cuisson optimale pour le plaisir des yeux tout près de Gouvieux

Il ne suffit pas d’être un photographe professionnel pour faire de la photo culinaire. Il faut également comprendre le métier de l’autre. Pour faire apprécier la carte du Mercure de Chantilly, je dois apprendre les bases du métier de chef et ainsi être au plus proche de ce que je photographie. Autrement dit, je dois être à l’aise avec la cuisine, trouver un profond plaisir à déguster des bons repas et notamment connaître la cuisson optimale des aliments. Pourquoi ? Parce que la couleur d’un mets change en fonction de sa cuisson. Je dois donc veiller à ce que la cuisson du plat évoque en vous une envie de le déguster grâce à l’éclat de sa couleur authentique.

Dans le cadre de ma prestation spéciale de fêtes de fin d’année à l’hôtel Mercure de Chantilly, des desserts succulents ont défilé sous mes yeux à vive allure. J’ai eu l’immense joie de pouvoir en goûter quelques-uns à la fin de ma séance. Un pur bonheur !

photographe entreprise oise

Un cliché dans les temps pour les plus gourmands

Comme tout photographe culinaire, je dois faire vite ! Lorsque le Mercure de Chantilly m’a demandé de photographier sa nouvelle carte pour les fêtes de Noël et notamment leurs magnifiques bûches, il a fallu être rapide. Je n’ai que quelques minutes pour saisir un instant gourmand à partir du moment où le chef me présente sa composition. Au fil du temps, mon sujet va se dégrader, sa couleur d’abord puis sa structure. Je dois donc être parfaitement préparé en amont, être vif sur l’instant et captiver la tentation de ses saveurs en un seul cliché.

photo culinaire oise

Les talents techniques d’un professionnel de la photo au service des grands chefs

La création d’un beau décor

Faire une photo culinaire digne de ce nom, c’est aussi au préalable une préparation minutieuse du décor. À l’instar du réalisateur cinématographique, je dois imaginer un décor en arrière-plan qui apporte à mon image une certaine atmosphère, sans paraître trop chargée. Mon sujet principal étant le plat et non l’arrière-plan. Il n’est ici qu’un plus dans cette approche publicitaire.

En fonction du besoin de mon client, j’élabore des décors différents et donne une teinte à mon cliché qui correspondra à l’ambiance désirée :

  • Une atmosphère branchée pour un bar à tapas à Nogent-sur-Oise.
  • Un climat cosy pour un restaurant classe et chaleureux à Compiègne.
  • Une ambiance sereine pour un café et des petits gâteaux dans un salon de thé à Beauvais.

Tout est possible. Mon but étant de créer dans l’imaginaire du client, l’envie de venir s’installer dans votre établissement et de consommer vos produits.

Le stylisme de la photo culinaire

Photo culinaire en gros plan bûche de Noël pour la communication du Mercure Chantilly

Je vais rechercher ici la meilleure mise en scène pour un portrait culinaire. Tout est étudié méticuleusement, la nappe, les couverts, l’association des couleurs, je ne mets rien à l’écart. Vais-je faire intervenir un objet, une personne ou simplement la main du chef ? Ma mise en scène doit refléter la réalité, elle doit être esthétique et professionnelle. C’est à cet instant que je dois faire preuve de goût tout comme le chef de l’hôtel Mercure de Chantilly. J’ai droit à plusieurs essais, mais pas des milliers, je dois donc être sûr de ce que j’entreprends dans la composition de mon cliché.

Le matériel et les accessoires indispensables

Bien sûr, la créativité ne suffit pas pour réaliser une belle photo culinaire, il faut aussi beaucoup de matériels professionnels et des accessoires. Pour n’en citer que quelques-uns, j’arrive généralement à ma séance avec mon appareil photo, mais également plusieurs objectifs (à moi de trouver l’objectif adapté pour le produit à photographier), un trépied (pour la stabilité) et enfin, quelques accessoires pour la mise en scène ou pour améliorer la luminosité.

Voilà aussi pourquoi il est important de passer par un photographe professionnel, je vous apporte l’ensemble de mes compétences, mon matériel et également mes logiciels de retouche.

photographe culinaire val d'oise

La sensibilité du photographe culinaire : ce que la prise de vue vous offre au menu

Photo culinaire d'un gateau dans une assiette pour la communication du Mercure Chantilly

Saisir un instant de fin gourmet pour raconter une histoire

L’un de mes objectifs en tant que photographe culinaire est de répondre à un besoin de communiquer exprimé par un chef d’entreprise, un responsable marketing ou un responsable communication d’une société. Je dois comprendre la philosophie de mon client avant d’effectuer ma prestation. Un premier rendez-vous est indispensable pour discuter de ce qu’il attend de cette séance. Je dois ensuite étudier le lieu, le sujet et la lumière en m’imprégnant le plus possible de tous ces détails qui font d’un événement une réalité. Je suis la même démarche pour les photos de sites de e-commerce alimentaire.

Dans mon approche, je dois avant tout être empathique et me mettre à la place du futur consommateur. Pour le captiver à travers une image, je dois lui raconter une histoire, attirer son attention par son imagination, attiser sa soif d’y goûter par la beauté d’une composition. Il doit avoir envie de manger cette image de bûche de Noël et de succomber à son désir, il doit pouvoir sentir son odeur rien qu’en la regardant et imaginer sa saveur dans sa bouche. Une fois la magie établie, votre client n’aura d’autre choix que de passer à l’action et franchir les portes de votre établissement en disant « Je veux absolument goûter à cela ! Rien qu’à la regarder, elle me fait saliver ».

Photo culinaire bûche de Noël pour la communication du Mercure Chantilly

Trouver le bon angle gastronomique

Je trouve sur les réseaux sociaux beaucoup de cadrages et de prises de vues récurrentes. Par exemple, vous voyez souvent les plats pris en plongée sur Instagram ou Pinterest.

En tant que photographe culinaire, je vais aller bien plus loin dans l’étude de la prise de vue. À titre d’exemple, je vais jouer sur les angles : prise de vue verticale, horizontale, en diagonale. Je dois avant tout donner du volume et du relief à mon sujet pour le rendre le plus réel possible. C’est aussi pour cela que je suis constamment en mouvement autour de mon sujet. Je tourne autour, je me baisse ou je prends de la hauteur. En faisant cela, je recherche le meilleur angle de vue pour un rendu gustatif optimal.

Vous l’aurez compris, faire appel à un photographe culinaire dans le cadre de la communication et de la publicité de votre établissement est primordial. Que ce soit pour votre site internet, pour vos prochains événements, pour vos menus ou cartes ou vos futurs flyers, un photographe professionnel vous apporte toutes ses connaissances et son savoir-faire en matière de photo.

Au-delà de la sphère culinaire, je suis également spécialisé dans la photo d’entreprise pour vos salariés ou les activités de votre société. Je propose aussi des reportages photos en tout genre et des clichés publicitaires sous forme de packshots. Je me déplace pour effectuer mes prestations dans l’Oise et le Val d’Oise.

Photographe professionnel dans l'Oise. Notre studio photo se situe à deux pas du Val d'Oise.
Photographe professionnel dans l'Oise. Notre studio photo se situe à deux pas du Val d'Oise.
Politique de confidentialité
CGU/CGV
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram